Avertir le modérateur

07/01/2013

Visitez le bivouac la nuit

La nuit aussi, il y a de la vie sur le bivouac. Et une drôle d’ambiance aussi. Parce que les pilotes sont douchés depuis longtemps, qu’ils ont aussi vidé leurs assiettes, et que c’est au tour des mécanos d’entrer en scène. La nuit, c’est donc l’heure des réparations.

repcamion.jpg

 

repamoto.jpg

Evidemment, travailler de nuit en plein désert, c’est pas évident. Du coup, on ne lésine pas sur les luminaires. On y voit parfois clair comme en plein jour.

lumiere.jpg

Surtout, on assiste à des comportements que personne n’oserait s’autoriser en plein jour. Comme pisser sur un camion (j’ose espérer que c’est celui de leur équipe).

pisse.jpg

06/01/2013

La première nuit sur le bivouac, entre moteurs et suées nocturnes

Pour moi, le Dakar n’était pas encore commencé tant que je n’avais pas dormi une nuit sur le bivouac. C’est chose faite. Je sais, vous avez tous l’impression qu’on dort dans les cinq étoiles, qu’on prend huit douches par jour et qu’au diner, c’est tous les soirs entrée-plat-dessert. Détrompez-vous, bande de médisants. Là où on a planté la tente, ça ressemble à ça.

tente.jpg

Pour ne rien vous cacher, j’ai récupéré celle qui avait déjà servi à Romain Scotto, mon collègue des sports, pour le Dakar 2012. Problème, elle a passé un an sans être ouverte. Autant vous dire que ça sent très légèrement le fauve à l’intérieur, surtout quand il fait encore 30°... Si vous ajoutez à ça le bruit des moteurs (surtout des motos qui partent à l’aube) et des générateurs, autant vous dire que vous n’y croyez pas beaucoup, à votre nuit de sommeil quand vous entrez dans votre duvet.

Et en fait, pas du tout. D’abord, parce qu’après avoir bouffé de la poussière et cuit au soleil toute la journée, vous avez de quoi vous déstresser le cerveau avec ce genre de vue.

bivouac.jpg

Et puis surtout, vous êtes tellement mort que vous fermez les yeux assez rapidement. Donc, en gros, comme j’ai pu le lire sur Twitter, non nous ne dormons pas dans des palaces tous les soirs. Mais oui, vous dormez comme un bébé, ou presque.

04/01/2013

A Lima, tuning et amour du Barça au volant

On croise des gens assez étranges, dans le quartier huppé de Miraflores. A Lima, Antonio Figueroa Pineda est venu promener son bolide au pied du Hilton, vendredi matin. Entre une Mercedes et une BMW, il propose d’embarquer à bord de «El Auto del Barça» (la voiture du Barça). En fait, une Toyota Celica Amerciana bringuebalante décorée aux couleurs du club catalan.

barça1ok.jpg

Son propriétaire n’a pourtant vu aucun match au Camp Nou. Mais repeint sa voiture chaque année lorsque le club de Lionel Messi décide de changer de maillot. «C’est un sacré budget, mais quand on a autant de passion que moi pour ce club, on ne compte pas.»

barca2.jpg

Evidemment, il porte la tunique floquée du n°10 du génie argentin. Evidemment, son ventre rebondi est particulièrement mis en forme dans cette tenue. Qu’en dit madame? «Rien, parce que je suis célibataire. Et avec une voiture comme ça, je crois que je vais le rester un bon bout de temps», soupire Antonio. Soit les Péruviennes n’ont pas de goût, soit elles ne connaissent rien au foot.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu