Avertir le modérateur

15/01/2013

Le Dakar sur le bord de la route

J'en ai parlé assez souvent depuis le début de ce Dakar. Mais je ne vous l'avais jamais montré. Alors voilà... Lundi, j'ai eu droit à une journée dans l'hélico d'Etienne Lavigne. J'en ai profité pour prendre quelques photos assez moyennes du public.

Le plus frappant c'est qu'il y a de tout: des filles, des garçons, des gamins, des ados, des adultes, des vieilles et des vieux.

route7.jpg

route5.jpg

Evidemment, tout ça se passe dans une odeur permanente de barbecue (assado). Et ce dès 9h du matin.

P1080465.JPG

Une fois que tout ce petit monde a bien mangé, on se masse dans les virages, quitte à manger pas mal de sable.

P1080437.JPG

Et quand il y a trop de monde, on peu toujours grimper aux arbres.

P1080475.JPG

Bon, ok, il y a aussi des spots où il n'y a pas grand-monde...

P1080468.JPG

...et d'autres où il faut se bagarrer pour se faire une place.

P1080482.JPG

Mais bon, même à l'aube, même s'il fait chaud, même s'ils ne connaissent pas toujours les coureurs: il y a toujourd un drapeau argentin qui traine.

P1080424.JPG

12/01/2013

On a traversé la Cordillère des Andes

Alors oui, faire le Dakar, c'est aussi faire un peu de tourisme. Vendredi matin, on est parti, très, très, très tôt, pour faire la traversée de la Cordillère des Andes. Ca valait le coup...

andes.jpg

Vu de l'arrière de la voiture, ça donnait ça. Bon, 11h de bagnole dans un siège baquet, autant vous dire que ça laisse des traces.

andes3.jpg

En route, on croise pas beaucoup de vie. A part les lamas. Ouais, les lamas, comme dans Tintin et le Temple du Soleil.

andes4.jpg

Donc ça onte quand même très haut. Sur la photo, on est à 4500. En vrai, on a fait 4900. Dix mètres pour pisser? Comme si vous aviez courru un marathon. Et évitez de fumer des clopes. (Je passe le mal de crâne de la descente).

andes8.jpg

Techinquiment, la vue est pas dégueulasse. Pas dégueulasse du tout même.

andes11.jpg

Le début de la descente, c'est toujours absolument dingue.

cordillere1.jpg

A partir de là, j'ai un peu arrêté les photos. Parce que quelques kilomètres plus loin, on est tombé sur les lieux de l'accident qui a tué le motard Thomas Bourgin. Voilà, ça vous fiche un sacré couop, autant vous dire qu'à ce moment là, l'appareil photo, vous le rangez.

Ce n'est qu'une fois en Argentine que je les resorti. Pour découvrir qu'on est passé au far-west.

andes14.jpg

10/01/2013

Sur le Dakar, morts à discrédit

Vous pensez bien: Aujourd’hui, je vais avoir du mal à raconter des histoires marrantes. Parce que l’accident impliquant deux taxis et la voiture d’assistance de l’équipe Race to Recovery (leur blog ici) a causé deux morts. Vous me direz, un mort sur le Dakar, ce n’est pas nouveau. Depuis la création de la course, on parle de 61 victimes. Quand tout va bien, cette course là a déjà très mauvaise presse en France (c’est tout l’inverse en Amérique du Sud). Alors forcément, je vois que ça se déchaine dans les commentaires du papier en ligne depuis ce matin.

«De toute façon, dans un sport sans intelligence ni respect, il n'y a rien d'étonnant que de tels accidents arrivent. Des types prêts à écraser des gosses pour un chrono...»

«Morts inutiles, course inutile, des biens gras qui ont tué des bien maigres....»

«Les assassins des Péruviens sont trois vétérans de la guerre en Afghanistan. Des gens habitués à tuer, on comprend mieux...»

Bon, c’est un aperçu, j’en ai encore des dizaines en magasin.

D’abord, je ne crois pas qu’ASO soit particulièrement heureux quand il y a des victimes sur le Dakar. Ensuite, celui de la nuit de mercredi à jeudi a eu lieu en dehors de la compétition. Pour rouler dans les parages depuis quelques jours, c’est qu’il y en ait eu un si tard qui est surprenant.

Au final, on peut regretter une sorte de froideur de la part de l’organisateur (surtout dans son communiqué). Mais aussi une difficulté à communiquer. Les journalistes sur le bivouac (dont moi) ont appris la nouvelle vers 4h45 heure locale, quand ils étaient sous leur tente. Ils avaient un bus à prendre impérativement à 6h pour décoller vers Calama. Et ont eu la chance d’attraper Etienne Lavigne entre deux hélicos. Mais quoi qu’il dise, on a quand même l’impression que l’avis de la plupart des Français sur le Dakar ne changera jamais.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu